Πρόγραμμα Μεταπτυχιακών Σπουδών
ΙΣΤΟΡΙΚΗ ΔΗΜΟΓΡΑΦΙΑ

GREEK FRANCAIS ENGLISH GERMAN

DEMOGRAPHIE HISTORIQUE

OBJET
La démographie historique, qui en tant que science s’est développée dans la deuxième moitié du 20e siècle, étudie les variables démographiques sur la longue durée. Elle observe les fluctuations cycliques, les mouvements de longue durée et les crises des structures sociales et économiques du potentiel démographique. De sources traditionnelles où sont recueillies les données et les techniques démographiques fondamentales, tout en s’appliquant à se différencier de la paléodémographie, mais aussi de la démographie, la démographie historique cherche à faire ressortir les facteurs qui ont été déterminants, sur la longue durée, pour les comportements démographiques à l’intérieur de l’espace géographique grec et européen, et elle se donne pour but de relever les particularités démographiques, les transformations et les mécanismes de la transition démographique.

Les orientations sont les suivantes: a) critique des sources diachroniques disponibles et des méthodes d’ analyse des populations b) formes et structures du réseau urbain capable de susciter des interrogations sur les liens entre l’événement historique et son environnement c) approfondissement des questions de caractère anthropologique en ce qui concerne la relation de la démographie physique et sociale d) retombées de la balance démographique et des perspectives sur le facteur culturel des comportements reproductifs
ANALYSE DE L’OBJET
Le Programme d’études doctorales se donne pour but la formation de scientifiques en sciences sociales de haut niveau, spécialistes des questions fondamentales liées au problème mondial de surpopulation de la planète, peuplée de 6 milliards d’hommes. La question qui surgit alors: combien serons-nous demain? Avant de répondre aux questions sur les estimations antérieures et actuelles concernant le potentiel démographique, on se pose la question comment nous en sommes arrivés à ce chiffre et quel est le rapport entre les facteurs économiques, juridiques, judiciaires, anthropologiques, nosologiques et écologiques et le facteur culturel des comportements reproductifs dans chaque réseau urbain.

Dans ce nouveau domaine scientifique qu’est la démographie historique dominent les crises dans les structures sociales et économiques et les démographes historiques s’adonnent et contribuent à la problématique générale des fluctuations cycliques de l’économie mondiale et des mouvements de longue durée des populations. Le problème (la préoccupation) primordial consiste à étudier les façons de collecte des données et les techniques d’évaluation de la population qui ont subi des modifications avec la création de l’état moderne et diffèrent d’un stade de développement à l’autre.

La recherche et la formation en démographie historique ont pour but l’initiation et l’approfondissement de la connaissance et de la comparaison des informations démographiques concernant les particularités et les régularités des populations et elles sont réalisées de façon à ce que les résultats couvrent un maximum d’espace géographique et un maximum d’espace temporel dans le cadre des différentes situations sociales. Elles s’appuient, en même temps, sur l’expérience scientifique des comportements démographiques enregistrés:
  • au stade paléodémographique, c’est-à-dire à l’époque où la démographie des populations se faisait sans archives
  • dans les sources d’avant les statistiques et dans les premières statistiques (registres municipaux pour la population urbaine - naissances, mariages, décès, baptêmes, mesures statuaires etc.) au moyen de techniques appropriées auxquelles s’initie le jeune démographe historique et devient spécialiste de la reconstruction des familles (typologie, arbres généalogiques, répartition par âge, indicateurs démographiques de base etc.), de la constitution et de l’hiérarchie des régimes démographiques et il interprète la natalité transitionnelle dans les zones de population
  • dans les statistiques desquelles ressortent les comportements démographiques: conjoncturels (déterminés par les crises économiques et politiques), saisonniers (liés à l’emploi) et structuraux (migrations dues aux forces d’attraction et de répulsion des villes et villages à excédent démographique, informations sur la structure et l’évolution de la population, données de micro-démographie familiale, réponses au grand problème de la démographie sociale)
  • dans le lien entre l’événement démographique et l’environnement de même que dans la relation population-écologie, dont ressortent des avancements scientifiques comme:
    • selon l’analyse classique de développement et de crise pour les sources disponibles des facteurs de production et de demande de produits et de biens sociaux
    • selon la nosologie environnementale qui joue un rôle primordial dans l’analyse sur la longue durée de l’histoire sociale et, particulièrement, dans l’analyse des fluctuations cycliques et des crises,
  • dans l’approfondissement des questions à caractère anthropologique qui débutent avec les innombrables manifestations de changements des principes moraux dans la mentalité des hommes et aboutissent à la civilisation des mœurs, comme, par exemple, la conception et la contraception ou, encore, la façon sociale d’affronter la mort,
  • dans l’étude institutionnelle de la famille avec pour but l’investigation et l’interprétation de son rôle de modèle « civilisationnel », et qui est étroitement liée, sur la longue durée, avec une série d’innovations (rôle de la femme, choix du conjoint, investissement de masse dans l’instruction etc.) de même qu’avec les mises à l’épreuve des valeurs que produit le christianisme culturel et qui sont en état de restructuration durant les deux derniers siècles,
  • dans l’étude du facteur culturel de comportements reproductifs tributaires de l’amélioration des conditions de santé et de prévention, de l’élévation du niveau éducatif, de la synchronisation des valeurs sociales avec le niveau de vie et le renouvellement des générations, des conséquences du vieillissement de la population, de la pression démographique exercée sur les sources de richesse et les nouveaux éléments qui l’influencent (pollution de l’environnement, pénurie d’eau, corruption, changements dans l’exploitation des espaces, groupes minoritaires etc.).
Μη διαθέσιμο περιεχόμενο